Back to All
L'empire invisible - Essai sur la métamorphose de l'Amérique
+

L'empire invisible - Essai sur la métamorphose de l'Amérique

by Mathieu Bélisle
  • diversity
  • history-politics-current-affairs

L’empire américain, en dépit de crises successives, des attentats terroristes aux procédures de destitution en passant par les émeutes raciales, est loin d’être sur son déclin. Il accroît plutôt son pouvoir sur le monde, d’autant plus aisément qu’il travaille à sa propre dématérialisation, qu’il s’investit dans l’ordre invisible, celui de la pensée, du désir, de l’imagination.

Cet empire ne domine plus tant par la force encore immense de ses armées et de son économie que par sa culture, intériorisée par tous, y compris par ceux qui se disent ses adversaires. Il domine par le pouvoir des images et des discours, des histoires et des rêves qu’il dispense, et plus encore, par le pouvoir des innombrables réseaux qu’il déploie sur le monde comme autant de filets (ou de webs) qui l’enserrent et le retiennent, le nourrissent et le traversent.

Il ne s’agit plus de savoir s’il faut embrasser l’américanité ou la refuser, comme si nous avions encore le choix, mais de prendre la mesure de l’influence que l’empire exerce sur nos vies, de reconnaître que nous entretenons avec lui une relation vitale, qui déploie la « matrice » qui fait de nous ce que nous sommes.

Contributors

Mathieu Bélisle, author

Mathieu Bélisle est essayiste, chroniqueur et professeur de littérature au Collège Jean-de-Brébeuf. Il a publié Bienvenue au pays de la vie ordinaire (Leméac, 2017), qui a reçu un accueil unanimement favorable.

Reviews

  • Finalement, conclut l’auteur, cette conquête du monde a été rendue possible grâce à l’immense pouvoir de fiction de l’empire. « L’Amérique est la dépositaire d’un nombre incalculable de fictions amassées au fil des siècles, dans toutes les langues et toutes les traditions, des fictions qui ont engendré d’autres fictions jusqu’à former des réseaux, et dont les supports et les moyens de transmission n’ont cessé de se multiplier. » Intéressante analyse, qui a le mérite de jeter un éclairage original sur le non-déclin de l’empire américain. - Jacques Lanctôt, Le Journal de Montréal Link to review
  • Au-delà de la pertinence des idées qu’il fouille, c’est sans doute par son style que Mathieu Bélisle se distingue le plus en tant qu’essayiste-écrivain. Intellectuel omnivore, lecteur clairvoyant, cinéphile perspicace, le professeur de littérature au Collège Jean-de-Brébeuf s’abreuve à toutes les sources (de la culture la plus savante à la plus populaire), s’autorise à citer saint Paul dans la page de gauche et Quentin Tarantino dans celle de droite. "L’empire invisible" contient d’ailleurs une des analyses les plus originales, et éblouissantes, de son plus récent film, "Once Upon a Time in… Hollywood". - Dominic Tardif, Le Devoir Link to review
  • En puisant dans l’histoire et dans la culture populaire, Mathieu Bélisle illustre avec brio comment cet empire invisible influence nos vies, notre rapport au monde, notre mémoire, notre culture. - Nathalie Collard, La Presse Link to review

Awards

  • Prix Pierre-Vadeboncoeur 2020

Rights Holder

Rights Holder: Leméac Éditeur

email: jm.jot@lemeac.com

website: https://www.lemeac.com

rights available: Tous

Additional Information

age range: Grand public

number of pages: 240

publication date: 10/07/2020

Original language of pub: Français

Materials Available: finished book

Additional Materials: https://www.youtube.com/watch?v=DU1RGdbWJQo